L'actualité

On parle des travaux effectués par l’entreprise Rest’art dans le Sud-Ouest !!

Source : sudouest.fr

Après plusieurs mois de travaux, une partie de l’intérieur de l’église Saint-Saturnin (1) en a terminé avec sa restauration. Il s’agit de la chapelle de la Vierge située dans le bas-côté nord. Elle est composée d’un autel de terre cuite peint en blanc, laissant deviner des traces de dorure. Après un appel d’offres, cette restauration a été confiée à Marco De Méo. C’est lui qui a restauré l’intérieur de l’église de Sauternes.

Il faut remonter dans le temps, pour voir cette initiative débuter.

En 2008, la municipalité, par l’intermédiaire de son architecte Martin Mogendorff, avait confié des recherches et une notice historique à Laurent Chavier. Cet historien de l’art a réalisé une complète description et l’historique de l’église Saint-Saturnin.

Dans la période 1826-1838 les transformations architecturales ont modifié l’édifice.

Dans la nuit du 22 au 23 février 1935, une violente tempête décapite le clocher : « La croix qui le surmontait ainsi que la pierre dans laquelle la dite croix était scellée est venue s’abattre sur le toit de l’église. La violence de la chute a été telle que cette masse a perforé le toit. La croix est restée fixée dans la brèche, quant à la pierre, celle-ci est venue terminer sa course dans le chœur, dévastant le maître-autel et ses ornements » rapporte l’historien de l’art.

Seconde tempête en 1999

Depuis cette année 1935, les stigmates de cette tempête ont laissé des traces notamment sur le maître autel, la chapelle de la Vierge et celle du sacré chœur. « Le clocher a été colmaté provisoirement. La tempête ayant éventré le chœur, toutes les anciennes peintures ont été recouvertes de la même couleur en vert » souligne Louis Darrieulat, président de l’association Saint-Saturnin. Cette association a été créée afin de pallier, en « petite » partie, aux gros travaux engagés par la municipalité avec le clocher.

Car celui-ci n’a pas résisté à la tempête de 1999. Ce lieu de culte avait du être fermé avant que des travaux qui ont duré deux ans (2009-2010) ne puisse le réhabiliter. L’association a récolté environ 50 % des fonds pour la restauration de l’autel de la Vierge, en organisant diverses manifestations culturelles. Le complément des subventions proviennent du Conseil général, du ministère de la Culture via la réserve parlementaire du député Gilles Savary et de sympathisants.

Louis Darrieulat émet le souhait, que cette première restauration puisse avoir une suite : « Il y a encore beaucoup de choses à faire… suivant nos finances ».

Le samedi 29 novembre, l’association fêtera la Saint-Saturnin. Elle mettra à profit cette date pour organiser vers 11 heures, une présentation officielle de cette restauration.

Les organismes financeurs, les opérateurs, les élus, les sympathisans des belles choses, notamment de l’église récemment restaurée, seront conviés à ce rendez-vous

Jean-Claude Dupouy

(1) Saint Saturnin, fut évêque de Toulouse vers l’an 70. Il était fils de prince et d’origine grecque.

Commentaires ( 4 )

laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. les champs requis sont marqués *